20 déc. 2012

Gone, tome 5 : La peur

                                                
                                                 
*****
Titre : Gone, tome 5 : La peur

Auteurs : Michael Grant
-
Genre(s) : Fantastique
-
Pages : 488
-
Ma note : 19/20 
*****  
Résumé :
 Malgré la famine et les mensonges, malgré l'épidémie, les enfants de Perdido Beach ont survécu. Mais un nouvel ennemi vient rôder dans le monde fragile qu'ils ont construit. Peut-être le pire de tous : la peur.
Dans l'obscurité qui envahit peu à peu la Zone surgissent les angoisses les plus terrifi antes. Pourtant, au sein de chaque clan, les survivants continuent à prendre soin les uns des autres, quel qu'en soit le prix...
 
Avis :
(C'est un tome 5, je vais faire de mon mieux pour ne pas spoiler, mais je vous conseille de ne pas lire si vous n'avez pas lu les tomes précédents!)
5eme et avant dernier tome de la saga! Après un tome 1 bon, et un 2eme mitigé et un 3eme et 4eme superbes, j'attendais beaucoup de ce 5eme tome... Et il ne m'a pas déçu!
 
4 mois de paix, 4 mois que les événements du 4eme tomes sont terminés. Mais 4 mois c'est beaucoup trop pour la zone ... La paroi de la zone s’assombrit, l’obscurité totale menace. Drake est bien entendu de retour, pour réaliser la mission que lui a confié l'ombre toujours terré dans la mine. Comment s'organiser pour battre le mal si d'ici quelque heure on est dans le noir total? 

Je dois avouer qu'au moment ou j'écris ces lignes, je ne sais pas du tout ce que je vais pouvoir dire. Il se passe tellement de choses dans cette saga, que je ne sais pas par ou commencer et vu que je n'ai pas envie de vous spoiler ça n'arrange pas les choses. Les premiers mots qui me viennent quand je pense à ce 5eme tomes est WHAOU! Et surtout, la peur. C'est une des qualités de cette saga, des fois avec certaines sagas on ne comprend pas vraiment le rapport entre le titre et le contenu du roman. Avec Gone c'est souvent une chose qui est présente du début à la fin du tome. Et la Peur, est un sentiment qu'on ressent tout le long de celui-ci.

L'obscurité menace, d'ici quelques heures les enfants/ados seront complètement dans le noir laissant place à la peur et à la panique. On peut comme toujours compter sur Sam, lui qui est toujours la pour aider les enfants de la Zone quand ils en ont besoin. Mais n'oublions pas qu'il a toujours eu peur du noir, c'est certainement ça plus grande peur. Alors sur qui compter? Et c'est avec cette psychologie que Michael Grant nous emporte une fois de plus. La peur est présente tout le long, ils se posent tous beaucoup de questions. Qu-est ce qu'il se prépare? Vont ils survivrent? Vont ils enfin retrouver leur parent?

Sam et les autres personnages principaux commencent vraiment à en douter. Et c'est justement là que ce 5eme tome se démarque des trois premiers, on sait ENFIN ce qui se passe de l'autre côté de la paroi !! Assez surpris, mais cette révélation nous fait poser encore beaucoup de nouvelles questions ... On reprochait à la saga de ne pas trop avancer niveau intrigue et ce tome remonte vraiment le niveau de ce côté là!

Les enfants essayent toujours de survivre, mais dans le noir rien n'est simple. Et c'est comme d'habitude que l'auteur nous réserve des scènes chocs, mort horrible, mutilation (cette scène me donne des frissons rien qu'en y repensant) et bien d'autres. Moins que dans les tomes précédents (ce tome est plus calme que les autres .. Le calme avant la tempête?), mais elles restent quand même en tête un petit moment. Et quand ça touche des enfants c'est toujours plus perturbant. Beaucoup de personnes le comparé à Stephen King. Au départ quand j'ai commencé la saga j'en rigolais. Mais désormais et personnellement, je suis beaucoup plus perturbé et choqué par Michael Grant que par King. Il a une façon d'écrire très déroutante, il n'y va pas avec des pincettes. Et c'est justement ça que j'aime, son style d'écriture me séduit de plus en plus, je suis totalement sous le charme

Les personnes évolue tome après tome, je me suis vraiment attaché à eux. Sam est toujours égal à lui-même, même si bien entendu un tel événement ne peut que le faire grandir. Astrid devient "enfin" un personnage intéressant, le choix qu'elle a dû faire dans le 4eme tome la complètement changée. Et toute la palette de personnage devient de plus en plus intéressant même si au début on a toujours du mal à se rappeler qui est qui.

Vous l'avez compris, c'est donc encore un tome qui m'a stupéfait. Choc, glauque, bien écrit et captivant, la saga Gone n'a pas fini de me surprendre. Il ne reste plus qu'un tome et vu la fin de ce 5eme tome qui m'a laissé sans voix le 6eme tome promet bien des merveilles. On trouvera enfin les réponses à nos questions (du moins j'espère) et on saura enfin comment tout ça se termine ... Mais une chose est sur, une fois le 6eme tome terminé, je serais en manque de Gone! Octobre 2013, je t'attends !!!

Les +
Les personnages 
La multitude d'intrigue que l'auteur manipule avec soin et perfection.
La peur est présente tout le long ...

Les -
Plus lent que les précédents.


3 commentaires:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...